France immobilier a vendre

Quel type de colocation choisir ?

Actuellement, il existe de nombreux moyens de faire fructifier son capital grâce à l’immobilier, notamment à travers la colocation. Pour pouvoir profiter de tous les avantages que cela rapporte, il faudra faire le choix entre deux modes de fonctionnement. Les propriétaires pourront proposer l’une des deux sortes de baux aux locataires. Afin de sélectionner celui qui conviendra le mieux, voici quelques informations essentielles concernant les conditions dictées par les différents contrats. 

Colocation et garants : comment ça fonctionne ? - superOrientation

La colocation à bail unique 

Habituellement, les propriétaires qui souhaitent louer leurs biens en colocation privilégient le bail unique. En effet, ce contrat possède des caractéristiques assez avantageuses. Il s’agit de proposer à l’ensemble des futurs occupants, un document de référence commun. Ainsi, ces derniers devront se conformer aux mêmes obligations et disposeront des mêmes droits. Tous devront donc signer un seul et unique engagement. Pour mieux comprendre les aspects de cet investissement, voir ici

Selon les règles établies alors, libre aux colocataires de départager le montant de loyer que chacun devra payer. Cependant, il sera obligatoire que la somme mentionnée dans le contrat soit toujours versée dans sa totalité. Par ailleurs, l’inclusion d’une clause de solidarité aura pour effet de renforcer cet engagement, même si un signataire venait à quitter les lieux. Le topo est le même pour les différentes charges locatives. 

La colocation à baux multiples

En outre, il est aussi possible de préférer établir un bail unique pour chaque colocataire. Ainsi, les conditions du contrat peuvent être différentes pour chaque signataire. Cela permet de mieux régir la cohabitation, surtout si le logement est clairement fractionné en plusieurs pièces individuelles. La jouissance aux espaces communs peut tout à fait y être mentionnée. Chacun paiera aussi son loyer indépendamment des autres. Cette option n’est pas très courante, mais possède quand même quelques avantages notoires. C’est un bon moyen de limiter les risques de litiges, surtout ceux entraînés par l’application d’une éventuelle clause de solidarité. 

Il faudra alors bien réfléchir aux effets qui pourraient avoir chaque type de bail avant d’en choisir un. Tout dépend des objectifs de l’investisseur et de la manière dont il veut mener l’exploitation de son bien.

Vous avez l'envie d'apposer votre marque, transmettez un message